Vos premiers pas avec le moteur de jeu Godot

Le moteur de jeu Godot fournit plusieurs fonctionnalités pour créer des jeux 2D et 3D. Il possède un ensemble d’outils standard, afin que les utilisateurs puissent se concentrer sur la création de jeux.

Création d’un nouveau projet

La première chose à faire est d’ouvrir Godot. Si c’est la première fois que vous l’ouvez, il vous proposera de télécharger des exemples de projets. Mais pour l’instant, nous pouvons l’ignorer et cliquer sur  »Annuler ».

Ensuite, nous créons un nouveau projet en appuyant sur « Nouveau projet ». Nous lui donnons un nom (Gopang) et nous choisissons un chemin pour enregistrer les fichiers, par exemple dans  »Bureau », puis appuyez sur  »Créer dossier ».

moteur de jeu Godot

Nous avons également deux options pour les graphiques. A moins que vous voudriez créer un jeu web, en général, il vaut mieux choisir la version 3. Cliquez sur « Créer & ouvrir » et c’est parti !

Les scènes et les nœuds

Dans le moteur de jeu Godot, les éléments importants du jeu sont des scènes. Chaque scène contient à son tour une arborescence de nœuds, qui sont des éléments simples tels qu’une image ou un bouton. Par exemple, la scène du menu principal peut contenir un nœud avec l’image de fond et plusieurs nœuds avec les boutons que nous voulons afficher.

En fait, une scène typique contient:

  • Doit avoir un nœud racine.
  • Elle peut être enregistrée sur le disque et rechargée.
  • Elle peut être instanciée (traitée comme un nœud et ajoutée à une arborescence d’ordre supérieur).

Cependant, ce n’est pas si simple. En plus des nœuds simples, une scène peut contenir d’autres scènes. Une scène peut être n’importe quel élément. En fait, ce concept vous permet d’avoir un code beaucoup plus modulaire, propre et réutilisable. Personne ne vous empêche de mettre tout votre jeu dans une seule scène, mais votre projet deviendra ingérable.

Ainsi, l’écran de jeu peut être une scène et le personnage peut être une autre scène. Et chacun des plans qu’il prend, une autre scène aussi. En fait, comprendre ce concept n’est pas facile, et nécessite surtout une expérience avec Godot. D’ailleurs, même les développeurs peuvent avoir des explications différentes.

L’interface du moteur de jeu Godot

Nous allons commencer par l’interface Godot, afin de vous donner un aperçu général.

moteur de jeu Godot

En haut à gauche, nous avons l’arbre des nœuds de la scène actuelle. En bas à gauche, une vue du système de fichiers avec les fichiers et répertoires de notre projet. Au centre, nous aurons une visualisation graphique de la scène, et le script de code source. Et enfin, à droite nous aurons l’inspecteur qui nous montre les propriétés et les signaux du nœud actuel.

Une petite démonstration

Créons notre première scène. Nous aurons besoin d’une ressource graphique. Dans l’éditeur, dans le système de fichiers, vous pouvez voir la racine de toutes les ressources du projet : res://.
Faites un clique droit sur res et créez la structure de répertoire suivante : res://resources/images/bg. Puis, placez le fichier menu.png suivant dans ce répertoire.

Téléchargez l’image PNG à partir de ce lien. Cliquez sur FREE DOWNLOAD.

Maintenant, nous allons créer notre première scène. Cliquez sur Scène 2D. Nous verrons qu’un nœud racine appelé Node2D a été créé, et on obtient un aperçu 2D, vide pour l’instant.

Puis, double-cliquez sur le nom de notre nœud racine, Node2D, et nous changeons le nom en MainMenu. Maintenant, appuyez sur Ctrl + S pour enregistrer la scène, nous acceptons le nom par défaut et nous avons déjà enregistré notre première scène !

À présent, nous allons ajouter une image de fond. On retourne dans l’arbre des nœuds, on appuie sur le signe + (ou bien, faire un clic droit sur MainMenu et choisir Add Child Node), puis on choisit un nœud qui permet de contenir une image TextureRect (utilisez la zone de recherche).

godot

Dans notre arbre de nœuds, un nouveau nœud enfant de MainMenu va apparaître, c’est TextureRect.

Lorsque vous cliquez dessus, vous verrez toutes ses propriétés dans l’inspecteur qui se trouve à droite.

La propriété qui nous intéresse est celle qui s’appelle Texture, et pour le moment elle est vide ([vide]). En fait, nous avons plusieurs options pour ajouter notre image. La méthode la plus simple est de la faire glisser du système de fichiers directement vers le champ [vide].
À présent, la fenêtre d’aperçu affichera notre scène.

Vous allez remarquer que l’affichage de l’image n’est pas complet. Qu’est-ce qui se passe ?

La résolution dans le moteur de jeu Godot

Eh bien, le moteur de jeu Godot crée par défaut une résolution de 1024x600px. En fait, si vous regardez l’aperçu, il y a une ligne bleue qui vous indique ce qui va être vu à l’écran et ce qui va être omis.

Godot va nous permettre de rendre le jeu multi-plateforme, bien que nous allons nous concentrer sur la création d’un jeu mobile (spécifiquement pour Android). Alors avant d’aller plus loin, il faut se poser une question : quelle résolution voulons-nous ?

Bien sûr, il existe différentes manières pour adapter le jeu à n’importe quelle résolution, mais il est sage de garder une résolution à l’avance. L’une des résolutions les plus utilisées est 1920x1080px.

Donc, nous allons dans « Projet/Paramètres du projet/window« , utilisez la zone de recherche pour trouver window.
Et là, nous définissons les valeurs de width et height dans Size.

Mais il existe des mobiles qui ont une résolution différente. Nous allons utiliser une astuce très simple pour qu’il puisse être joué sur n’importe quel appareil. Nous allons faire en sorte que Godot veille à ce que le jeu s’adapte à la hauteur du mobile, mais en définissant les proportions hauteur et largeur automatiquement, en ajoutant des bandes noires si nécessaire. Cette stratégie n’est pas la meilleure, mais elle fonctionne assez bien sans aucun effort de notre part.

Nous allons dans la section Strech (utilisez la zone de recherche), et là nous définissons les valeurs Mode: 2D et Aspect: keep.

le moteur de jeu

Astuce : Afin de vous faciliter la vie, utilisez toujours des éléments graphiques qui correspondent à votre résolution principale. Ce qui vous évitera des problèmes de mise à l’échelle.

Dans le prochain tutoriel, nous allons construire notre menu principal avec le moteur de jeu Godot.

Construire notre menu principal de jeu avec Godot

Vos premiers pas avec le moteur de jeu Godot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut